mardi 17 février 2009

Fusion Caisses d'Epargne - Banques Populaires : un holdup" sur la démocratie participative ?

Pour Commander le guide de l'Economie Equitable: cliquez sur l'image




Vous souhaitez organiser:

  • une formation d'Elus, de Cadres territoriaux, de Citoyennes et Citoyens qui pensent qu'une économie équitable peut être une alternative à la crise,
  • une conférence débat sur les Thèmes abordés dans le Guide de l'économie équitable,
Cliquez pour prendre contact.






Fusion Caisses d'Epargne - Banques Populaires : un holdup" sur la démocratie participative ?







"La valse des milliards" va continuer en France le 26 Février.

La Fusion Caisses d'Epargne - Banques Populaires, c'est
  • "la prise en otage" par quelque dirigeants économiques et politiques de 7.000 000 de coopérateurs ou mutualistes (Une personne égale une voix).
  • "Un holdup" sur la démocratie participative couvert par le silence assourdissant de la majorité des responsables élus mutualistes, coopératifs, syndicaux et politiques.
  • 36 millions de Françaises et de Français dépendront de cette nouvelle banque.

    -Sera-t-elle une société mutualiste, ou coopérative ou une société cotée en bourse?

    -Son contrôle échappera-t-il aux 7 millions de Françaises et de Français sociétaires des Caisses d'Epargne et Banques Populaires?


Note: Beaucoup annoncent cette fusion.
La polémique enfle sur les noms des futurs dirigeants. Est ce le plus important?
Peu indiquent qu'il s'agit de banques mutualistes et coopératives
Aucun n'en rappelle 2 des 5 principes de base:
-une personne égale une voix
-la primauté des personnes sur la spéculation

Comment les 7 millions de coopérateurs seront-ils consultés?
Etre sociétaire, c'est quoi ? en savoir plus
Note: "Le sociétaire ne détient pas directement des parts sociales de la Caisse d’Epargne. Il détient des parts sociales dans une société locale d’épargne (SLE), qui est une société coopérative locale sans activité bancaire.
Les SLE contrôlent 80 % du capital social de la Caisse d’Epargne." Source le site des sociétaires des Caisses d'Epargne

Une loi a fixé le statut des Caisses d'Epargne. Le Parlement sera-t-il consulté pour voter une nouvelle loi?
La loi du 1er juillet 1983 : le "socle fondateur" en savoir plus

2 commentaires:

Pierre a dit…

Bien sûr mais je crois que ni les sociétaires de la CE, ni les "clients" des Banques Populaires n'ont voix au chapitre, sauf s'ils sont actionnaires. Car je pense qu'ils ont fait croire qu'ils étaient des coopératives, sans l'être.
Je pense qu'il n'en serait pas de même dans les assurances, et que les mutuelles dites de "Niort" (MAIF, MACIF, MAAF . . .), contrairement à la GMF (fausse mutuelle depuis plusieurs années), ne pourraient pas se lier à une autre assurance sans l'approbation de leurs "sociétaires)

Sylvie Mayer et Jean Pierre Caldier a dit…

Cet hélas le cas La macif a passé plusieurs accords avec les Caisses d'Epargne .
Pour l'assurance en prenant une participation de 40% dans la filiale assurance des Caisses d'Epargne
Pour la banque la Caisse d'Epargne a pris une participation de 10% dans une filiale de la Macif qui abrite l'activité bancaire Macif. Cette activité bancaire va se développer dans les prochains mois. Voir autres articles sur ce site merci